VPN ou Tor ou bien VPN avec Tor [Guide Comparatif]

Sonia Martin
par Sonia Martin
Sonia is a tech enthusiast that fell in love with Windows after having experienced working on a different OS. Being above all, a down-to-earth kind of person, she deeply appreciated the ease of learning... Read more
Divulgation des affiliations
  • VPN ou Tor ? Voici la question qui s'obstine à ne pas nous laisser tranquilles.
  • C'est plutôt les deux qu'il faut utiliser ensemble si l'on veut surfer sur le Web anonymement.
  • Bien qu'il soit discret, Tor a ses failles, notamment le cryptage partiel des données et la lenteur.
  • Alors, la choix n'est pas entre Tor avec ou sans VPN. C'est quel VPN et comment utiliser Tor et un VPN.
Tor avec ou sans VPN

La confidentialité s’est frayée un chemin jusqu’au cœur de nos préoccupations et ne semble pas vouloir bouger. Naturellement, l’ascension de cette inquiétude collective a entraîné une réplique sur mesure et les développeurs de solutions de cybersécurité n’ont pas raté l’occasion d’étaler chacun son propre arsenal.

Le marché bat son plein. Pourtant, une poignée d’outils ont réussi à capter notre attention et notre intérêt beaucoup plus que les autres. C’est dans ce contexte que le choix plutôt obsédant entre VPN ou Tor surface.

La confrontation des outils de sécurité n’est pas une nouveauté et le cas emblématique du VPN ou antivirus ne fait que renforcer ce paradigme. A l’instar de cette parallèle, la guerre entre Tor et VPN s’intensifie.

Nous sommes là pour vous dire que les deux fonctionnent mieux ensemble. En fait, chacun a ses failles et ses points forts, ce qui fait que l’usage conjoint soit beaucoup plus efficace.

Si on est plus ou moins familiarisés aux VPN, il se peut que Tor ne soit pas encore un livre ouvert pour tout le monde. Voyons donc de quoi il s’agit.

Est-ce que Tor est un VPN ?

Non, Tor n’est pas un VPN. C’est essentiellement un navigateur dont le principal atout consiste du réseau Tor, qui comprend de serveurs répandus sur tout le globe.

Sa spécificité réside dans sa capacité d’assurer une navigation anonyme sur le Web. Enfin, plus ou moins anonyme, mais nous allons nous attaquer à ce sujet par la suite.

Fidèle à son nom, Tor (The Onion Router) s’occupe du routage de votre trafic à travers les différents serveurs ou relais de son réseau pour masquer votre adresse IP, protéger votre identité et conserver votre intimité.

En acheminant vos données via les nœuds de son réseau, Tor empêche les regards indiscrets d’accéder à votre historique de navigation et aide à contourner les restrictions géographiques. Mais peut-il réellement assurer votre anonymat ?

Est-ce que Tor est vraiment anonyme ?

Bien que Tor soi effectivement discret, il n’est pas exempt de défauts. Si son réseau arrive à préserver votre intimité plus que d’autres outils (voir les serveurs proxy ou d’autres navigateurs focussés sur la confidentialité), il faut savoir qu’il ne cryptera pas votre trafic de façon intégrale.

Concrètement, il chiffre la transmission transitant son réseau, mais dès que la requête ait atteint sa destination, le cryptage est dissipé.

En quittant le réseau Tor, vos données redeviennent visibles et peuvent aisément être détectées par les FAI, interceptées par les pirates qui utilisent des analyseurs de paquets ou retracées jusqu’à vous.

Puisqu’il chiffre exclusivement le trafic entrant, on ne peut pas vraiment dire que votre navigation est à 100% anonyme. La balance commence donc à pencher dans une direction plus claire lorsqu’on doit choisir entre VPN ou Tor.

Quels sont les risques avec Tor ?

Nous avons déjà parlé du fait que le trafic ressort non-crypté du réseau Tor. Quoique sûr, Tor n’est donc pas infaillible. D’ailleurs, il y a plusieurs bémols qu’on peut lui reprocher.

Cette chaîne d’acheminement à travers plusieurs nœuds et relais aura forcément un impact sur la vitesse de votre connexion. On distingue donc le ralentissement en tant que source majeure de désagrément lorsqu’on utilise Tor.

Outre la lenteur, Tor nous donne d’autres sujets sur lesquels pondérer. La qualité de la transmission des vidéos, par exemple, est encore un aspect douteux.

D’après nous, il vaut mieux utiliser un navigateur sans mise en mémoire tampon et un VPN plutôt que d’installer Tor si votre intérêt porte sur le streaming.

Non seulement votre vitesse est médiocre, mais aussi votre bande passante. Enfin, le déblocage du contenu géo-restreint dont Tor se vante largement est au mieux approximatif.

À vrai dire, vous n’aurez aucun contrôle sur le serveur auquel vous vous connectez vu que la plateforme de streaming ou bien le site sur lequel vous êtes ne pourra voir que le nœud de sortie.

Ainsi, c’est plutôt une question de chance que de technique. Si vous êtes suffisamment chanceux, le relais sur lequel vous tombez sera placé dans une région qui n’est pas bloquée.

Comment utiliser Tor sans risque ?

Nous voici arrivés au noyau du problème : VPN ou Tor ? Vaut-il mieux utiliser Tor avec ou sans VPN ?

Pour booster la confidentialité de son réseau, renforcer votre sécurité et sceller votre navigation et vos activités en ligne contre les regards indiscrets, vous pouvez combiner Tor au VPN.

Cet assortiment inédit vous permettra de contourner le filtrage géographique, d’échapper au profilage, au pistage et à d’autres formes de suivi et à contrecarrer les publicités ciblées envahissantes.

Encore mieux, vous pourrez libérer le plein potentiel de votre vitesse de connexion et de votre bande passante en évitant l’étranglement des FAI et la congestion entraînée par les annonces publicitaires.

Avec un VPN, vous contrecarrerez donc la lenteur ainsi que la censure pour goûter à la vraie liberté en ligne. D’ailleurs, si vous hésitiez encore entre l’activation d’un VPN ou la navigation sans VPN, vous venez d’avoir votre réponse.

Pourquoi utiliser un VPN avec Tor ?

Contrairement à l’utilisation de Tor seul, la combinaison des deux rendra votre navigation aussi rapide que sécurisée. Demeurons un peu plus sur cet aspect.

En exécutant un VPN sur le réseau Tor, vous éliminez le risque de devenir victime de l’extorsion digitale, de tomber en proie aux escrocs, aux espions ou bien de faire l’enjeu des rançongiciels et des tentatives d’hameçonnage.

La différence abyssale entre les deux consiste du fait que le VPN chiffre l’intégralité de votre trafic, ce qui fait que vos données soient impossibles à détecter, collecter, récupérer, surveiller ou autrement fraudées.

Certains VPN comprennent également des fonctionnalités de blocage des publicités. Fiables et versatiles, ces outils remettront le contrôle entre vos mains, vous permettant de choisir avec précision le serveur, le pays ou la région auxquels vous souhaitez vous connecter.

Encore mieux, les VPN premium ne gardent pas de logs sur votre activité, ce qui fait que vous soyez complètement intangible lorsque vous naviguez sur le Web.

Comment utiliser VPN avec Tor ?

Enfin, le premier pas a été franchi. La question qu’il faut se porte pas sur quoi choisir entre Tor browser ou VPN, mais plutôt sur comment faire pour les utiliser ensemble ?

Heureusement, il n’y a rien de compliqué à cet égard. Que vous souhaitiez mettre votre VPN sur le même PC où vous comptez déployer Tor ou bien installer le VPN au niveau du routeur pour chiffrer l’intégralité du trafic associé à votre réseau domestique, le choix vous appartient.

Côté Tor, l’installation est aussi simple que télécharger un navigateur sur votre PC. Pour ce qui est du VPN, il faudra d’abord choisir l’outil qui vous convient et adhérer à un plan tarifaire. (Pas d’abonnement, pas de chocolat !)

Avec un VPN tenace, vous pouvez vous rendre en toute sérénité sur le réseau en .onion et combler toutes ses failles de sécurité. Faites pourtant attention à choisir un VPN compatible avec Tor.

Quel VPN pour utiliser Tor ?

Vous avez certainement entendu les paroles onion over VPN. C’est exactement la mention à laquelle vous devez prêter attention lorsque vous choisissez votre VPN pour Tor.

Alors, pour répondre une fois pour toutes à la question qui s’obstine à nous suivre : Tor avec ou sans VPN ? C’est forcément les deux.

NordVPN est une option incontournable de VPN qui prend nativement en charge Tor grâce à la fonction Onion Over VPN.

Si l’on compte la politique de non journalisation, les vitesses foudroyantes, le réseau extensif de serveurs et la bande passe illimitée, on se retrouve du coup avec le VPN idéal pour Tor.

Mais il y a d’autres mentions du moins honorables qui méritent votre considération. Actuellement, il y a une poignée de VPN compatibles avec Tor, qui permettront à ce réseau privé d’atteindre son plein potentiel.

Service VPN Compatibilité Tor Bloquer de pub Bande passante Politique de journalisation
PIA VPN Oui PIA Mace Illimitée Ne garde pas de logs
CyberGhost Oui Ne divulgue pas vos données aux tiers Illimitée Ne garde pas de logs
IPVanish Oui Ne divulgue pas vos données aux tiers Illimitée Ne garde pas de logs
Surfshark Oui CleanWeb Illimitée Ne garde pas de logs
Hotspot Shield Oui Sans annonces publicitaires Illimitée Ne garde pas de logs

Vous pouvez également consulter notre guide des meilleurs VPN pour Tor afin de récupérer tous les détails dont vous avez besoin pour vous convaincre de l’utilité de ces outils.

Sur ce, nous vous souhaitons bonne navigation et n’oubliez pas d’activer votre bouclier de défense pour conserver votre intimité !

This article covers:Topics: