Windows 11 abriterait un émulateur Android natif

Sonia Martin
par Sonia Martin
Sonia is a tech enthusiast that fell in love with Windows after having experienced working on a different OS. Being above all, a down-to-earth kind of person, she deeply appreciated the ease of learning... Read more
Divulgation des affiliations
  • Les développeurs d'émulateurs Android ne croient pas à l'initiative d'intégration Android sous Windows 11 de Microsoft.
  • Ainsi, l'avènement des logiciels rivales (et peut-être mieux adapté que celui de Microsoft) est incontournable.
  • Le géant de Redmond a annoncé que Windows 11 disposera d'une intégration Android native, dès son lancement.
  • Le plan de Microsoft est de sideloader les applications Android via Amazon Store, ce qui a suscité des controverses.
Windows 11 sideloading applications Android

L’une des fonctionnalités qui ont capté notre attention lorsque Microsoft a annoncé toutes les possibilités de Windows 11 est l’intégration native des applications Android dans le système d’exploitation.

Autrement dit, Microsoft abriterait un émulateur Android natif. Pourtant, la prise en charge des applications Android sous Windows 11 est loin de ce que la plupart d’entre nous imaginaient.

Ainsi, l’exécution d’applications Android sur le nouveau système d’exploitation de Microsoft s’avérera un peu plus délicate que prévu.

Qu’est-ce que les développeurs d’émulateurs en pensent ?

En parlant à Windows Report, Xia Yuanwei, de LD Player, a partagé son opinion sur l’évolution de la situation, impliquant l’intégration d’applications Android natives à Windows 11.

En fait, utiliser le mot natif est un peu forcé, compte tenu de la façon dont tout ce système a été mis en place.

Ainsi, pour utiliser les applications Android sur Windows 11, vous devez les charger de côté. C’est ce qu’on appelle sideloading en anglais.

Cela signifie que lorsque vous essayez de télécharger une application à partir du Microsoft Store, vous la téléchargez en fait à partir de l’Amazon Store.

Qu’est-ce que ceci veut dire pour l’utilisateur exactement ? En gros, vous devrez être connecté à un compte Amazon pour pouvoir y arriver.

Comme vous pouvez l’imaginer, ceux qui sont satisfaits du choix fait par Microsoft ne sont pas nombreux. Et ceci est du au fait que le nombre d’applications que vous pouvez obtenir sur Amazon n’est même pas proche de ce que nous pourrions obtenir sur Google Play Store, par exemple.

Ce scénario alambiqué d’application dans une application est la raison pour laquelle certaines sociétés d’émulateurs Android essaient de créer une meilleure expérience utilisateur en ce qui concerne les applications Android sur votre PC.

Est-ce que les applications Android PC s’appuieront sur les émulateurs ?

Beaucoup ont été surpris de découvrir qu’ils auront besoin d’un compte et d’une application Amazon pour pouvoir télécharger et utiliser des applications Android sur leurs PC Windows 11.

Il va sans dire que ces détails ne faisaient pas partie de la présentation initiale.

Selon Xia Yuanwei, une autre préoccupation des utilisateurs par rapport à l’initiative de Microsoft est que les applications Android pourraient même ne pas fonctionner aussi bien sur un PC.

Nous parlons, bien sûr, de fonctionnalités qui pourraient ne pas fonctionner ou ne seront tout simplement pas les mêmes que sur les appareils mobiles, déformant ainsi l’expérience à laquelle beaucoup se sont habitués.

Les experts pensent que l’initiative de Microsoft inspirera en fait d’autres développeurs indépendants à créer de meilleures façons d’émuler ces applications sur le nouveau système d’exploitation.

D’autres entreprises perfectionneront probablement l’idée de Microsoft

Après que la société de Redmond ait partagé son nouveau plan, les petites entreprises s’occupant de l’émulation Android ont probablement déjà commencé à perfectionner l’initiative.

Ce sera formidable de pouvoir utiliser de telles applications sur nos PC, sans avoir à les charger à partir d’une plate-forme différente, comme le font Microsoft et Amazon.

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, beaucoup souhaitaient que Microsoft implémente cette idée en utilisant le Play Store de Google, en raison de l’immensité des opportunités qu’il offre par rapport à l’Amazon Store.

Les sociétés de développement d’émulateurs, telles que LD Player, pensent fermement qu’elles peuvent livrer un meilleur produit que Microsoft.

Cependant, leur objectif est de se concentrer sur les émulateurs Android de jeu, car ce sont les packs logiciels les plus recherchés.

Nous sommes quand même presque sûrs que ces entreprises n’hésiteront pas à relever ce défi et seront à la hauteur de l’occasion, offrant des possibilités logicielles importantes.

Intel pourrait aider à contourner la boutique Amazon

Après toutes les discussions autour de ce sujet, qui ont clairement déconcerté beaucoup, les développeurs d’applications se demandent comment s’en sortir.

Une chose est claire : pas mal de créateurs d’applications ne sont pas intéressés à ce que leurs produits soient hébergés sous la boutique Amazon et recherchent plus d’alternatives.

La solution peut être un peu inattendue pour certains. Intel a publié des informations qui semblent avoir suscité l’intérêt de tout le monde.

Apparemment, les nouveaux PC propulsés par les processeurs Intel Core ainsi que le vaste portefeuille de propriété intellectuelle et technologies de plate-forme Intel sont censés libérer le plein potentiel d’une nouvelle expérience Windows 11.

Cela permettra aux utilisateurs et aux développeurs de collaborer, de créer et de se connecter de manière significative.

Comment fonctionnera l’idée salvatrice d’Intel ?

Selon les développeurs d’Intel, les PC continueront à offrir une pléthore de choix grâce à la technologie Intel Bridge, associée aux meilleures expériences pour le plus large écosystème d’applications.

Si vous ne le saviez pas, la technologie Intel Bridge est un post-compilateur d’exécution qui permet aux applications de s’exécuter de manière native sur des appareils x86.

Ceci, bien sûr, inclut l’exécution de ces applications sur le système d’exploitation Windows.

Plus précisément, cela fournira les bons moteurs pour les bonnes charges de travail, en intégrant les principaux cœurs de processeur, la technologie graphique, les accélérateurs d’intelligence artificielle et les processeurs d’image dans une solution unique et vérifiée.

À ce point, nous ne pouvons pas confirmer à 100% qu’Intel Bridge sera la solution à cette situation, mais de plus en plus de développeurs prennent acte de cette initiative et s’y intéressent automatiquement.

Inutile de dire que si Intel réussit, Microsoft devra peut-être repenser sa stratégie Amazon Store pour les applications Android qui sont censées arriver sur Windows 11.

D’autres sociétés d’émulateurs Android prennent déjà les choses en main et pourraient même développer des logiciels pour contourner toute cette cyber-bureaucratie.

Qu’est-ce que vous pensez sur la manière dont Microsoft à choisi d’apporter des applications Android à Windows 11 ? Faites-nous le savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

This article covers:Topics: